Accueil > Sétif profond

Bilan et bilan

dimanche 10 septembre 2006

Le temps passe vite, les rentrées sociales se suivent et se ressemblent. L’actuelle, la dernière pour les élus locaux de la capitale des Hauts- Plateaux qui se dit : « Vivement la fin de ce mandat à mettre vite aux oubliettes », d’autant qu’il s’est distingué par des frasques qui ont envoyé la « belle » et « propre » Aïn El Fouara au fond du précipice. En attendant la fin du cauchemar qui perdure depuis 2002, le commun des mortels s’interroge. L’assemblée communale se trouve, dit-il, devant un grand dilemme. Pour sauver la face, va-t-elle se ressaisir et marquer, à travers l’amélioration du cadre de vie, (l’éclairage public, l’hygiène et l’entretien des routes, les principales missions de la commune) des points et perpétuer, ainsi l’adage : « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ? » En choisissant cette option, l’assemblée sauvera les meubles. Elle sera donc en mesure de présenter un bilan même tronqué. Dans le cas où elle continuerait dans l’escarpement des chemins du clanisme, « l’auguste » assemblée n’aura qu’une issue, le dépôt de bilan, sanctionné inévitablement par l’impitoyable histoire (mémoire des peuples) qui retiendra …

Kamel Beniaiche, El Watan


Derniers articles