Accueil > Sétif profond

LA LOI DES CLANDESTINS

dimanche 17 septembre 2006

Les taxis clandestins font la loi sur la route. Ils sont prioritaires dans leur esprit(il faudrait qu’ils en aient un) sur tout ce qui roule et sur tout ce qui marche. Ils
stationnent n’importe comment, encombrent la chaussée qu’ils considèrent comme leur territoire exclusif. Ils se croient investis du pouvoir des lois, eux qui n’en respectent aucune et surtout pas celle du code de la route. Ils s’improvisent des stations qui, à la longue, deviennent
officielles : 1014 Logements, Aïn El Fouara, Souk Abacha, 200 Logements, 400 logements, marché des 1014, à côté du Sitifis, à la gare routière, à côté de la maternité…et j’en oublie. Personne ne peut les en déloger. Dès qu’ils voient un uniforme bleu, ils se cachent momentanément et reprennent leur activité quand la maréchaussée s’en va. Des jeunes, des retraités et des fonctionnaires, qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts, se lancent de plus en plus dans cette activité apparemment très lucrative.

N. L. El Watan


Derniers articles