Accueil > Sports

ES Sétif : Lamouchia écarté

lundi 9 octobre 2006

L’Entente de Sétif vient de se séparer de son premier joueur de la composante de l’exercice 2006/2007.

Il s’agit du Franco-Algérien Khaled Lamouchia. Ce dernier n’ayant pas pu digérer son statut de remplaçant s’est obstiné, en effet, depuis qu’il a rejoint les rangs des Noir et Blanc à faire la tête, voire provoquer son coach Rachid Belhout à maintes reprises.
La dernière provocation en date qui fut en fait la goutte qui a débordé le vase a eu lieu à l’issue du match ayant opposé avant la trêve l’ESS à l’ASMO. En effet, il semblerait qu’à l’issue du match le joueur en question est allé interpeller son entraîneur pour lui demander des explications concernant sa non-incorporation.
Ne voulant pas répondre à la provocation, le technicien sétifien a évité de répondre à son interlocuteur. Ayant eu vent de cet incident, la direction du club n’a pas tardé à convoquer le joueur. Il a ainsi été sanctionné et a payé une amende de 50 millions de centimes selon le règlement intérieur du club. En outre, les choses ne se sont pas arrêtées à ce point puisque le lendemain, c’est-à-dire jeudi dans la soirée, le bureau directeur s’est réuni sous la présidence de Abdelhakim Serar pour étudier le cas de ce joueur en entendant notamment l’avis de son technicien.
La décision tombera quelques heures plus tard puisque c’est la résiliation tout simple du contrat de Lamouchia qui fut prise. Ainsi donc, le Lyonnais devient le premier joueur à quitter prématurément le club phare des Hauts-Plateaux. « On ne veut pas de joueur qui perturbe la sérénité du groupe. Le cas de Lamouchia servira d’exemple aux autres », nous dira à cet effet le boss ententiste qui veut sévir avant qu’il ne soit trop tard d’autant plus que d’autres éléments, nous dit-on, acceptent mal leur situation.
Dans un autre registres, après donc plus de trois jours de repos, les camarades d’Issaâd Bourahli ont repris le chemin des entraînements avec en point de mire le derby des Hauts-Plateaux.
Un rendez-vous qui ne fait pas l’objet de l’intérêt des supporters locaux contrairement aux saisons précédentes. La raison est que tous les regards du côté de Aïn El-Fouara sont braqués désormais sur la seconde manche dans la cadre de la Ligue des champions arabe contre le club soudains d’El-Merreikh.
« Nous avons sincèrement concédé à l’aller une amère défaite par deux buts a zéro. Cela ne sera pas une chose aisée de rattraper notre retard. Cela dit, on garde intactes nos chances pour passer ce cap. On l’a prouvé à plusieurs reprises durant notre parcours en championnat. Nous avons les moyens pour sortir vainqueurs de cette manche. Moi, en tout cas, je reste optimiste et confiant pour qu’on réussisse à arracher notre qualification », nous dira à propos de ce rendez-vous le milieu de terrain ententiste Souleymane Keïta.

I. T. Infosoir


Derniers articles