Accueil > Sétif profond

Desiderata de « livreurs »

lundi 16 octobre 2006

Les livreurs de marchandises font la loi à Sétif. Ces véhicules hétéroclites sont les rois de la rue. Ils stationnent selon leur bon plaisir, encombrent la rue, gênent la circulation et n’ont cure de personnes. Aucun horaire n’est fixé pour les livraisons. Le matin, ce sont surtout les livreurs de boissons qui débarquent en même temps et c’est la foire. Personne ne pourra les faire dégager tant qu’ils n’ont pas livré leur limonade. Avant eux, sont passés les livreurs de pâtisserie et de pain, de lait ou encore de vêtements et de produits pharmaceutiques. Ces individus ont tous le même esprit autocratique et égoïste : « Après moi, le déluge. » La rue leur appartient, et ils trouvent naturel de bloquer la circulation pendant qu’ils écoulent leur marchandise. Une réglementation rigoureuse ainsi qu’un système répressif des contrevenants sont plus que nécessaires.

El Watan du 15/10/2006


Derniers articles