Accueil > Sports

Test oranais pour un leader sétifien déjà fatigué ?

jeudi 2 novembre 2006

Après le petit faux-pas dans leur jardin du 8 Mai 1945, les héros sétifiens donnent l’impression d’être fatigués au sortir d’un début de saison exceptionnel sur le double plan national et arabe où ils ont réalisé des merveilles. Trônant allègrement en tête du classement provisoire, les « Aigles » font le déplacement d’Oran avec l’intention de se rassurer en oubliant Ruisseau

La D1 reste momentanément aux vestiaires pour se consacrer à une mise à jour impliquant son actuel N°1 et le très surprenant promu qui vient juste de contrarier ses plans en le forçant au partage des points. Sétif, en leader plus aussi tranquille que cela après avoir concédé ses tout premiers points (deux précieuses unités) dans son ground face justement à un Olympique de Ruisseau se faisant un malin plaisir à accrocher, de préférence sur leurs terres, les favoris à l’image par exemple de l’USM Alger, quelques jours plus tôt, et dont elle compliquait la situation. Les Aigles noirs, jusque-là sans peur et sans reproche, remettent les pieds sur terre et se posent des questions après avoir connu les pires difficultés pour résoudre, sans résultat, l’équation olympienne , qui s’en retourne chez lui (l’OMR, ndlr) avec un probant nul blanc pas volé du tout. Place donc à la mise à jour du calendrier avec le déroulement, cet après-midi de deux rencontres en retard, dont un véritable sommet, une super-affiche au stade Zabana d’Oran avec le déroulement d’un certain MC Oran-ES Sétif qui devait se dérouler lors de la 9e étape et reporté, comme on le rappelle, en raison des engagements arabes de l’ES Sétif qui, au passage, véhicule une belle image du football algérien en Champions League et s’habitue à un fauteuil de leader semblant être à sa mesure. Comme ce costume de champion d’Algérie –il est le mieux placé pour succéder à la JS Kabylie- lui allant comme un gant. Face à un Mouloudia oranais alternant le très bon et le pire et fort, surtout, de la mauvaise expérience douloureuse de son voisin de l’ASMO défait sur son terrain, les Sétifiens devraient mettre le turbo pour éviter le piège et surtout une première défaite que voudraient bien lui infliger ses adversaires. Les joueurs d’El Hamri seront-ils, à l’occasion, les premiers à faire tomber le leader et à l’accrocher à leur tableau de chasse ? Rien n’est moins sûr lorsqu’on jette un œil sur le parcours de Daoud Sofiane et ses camarades dont le comportement, depuis le lever de rideau de l’édition 2006- 2007, déroute ses supporters. Si on ne peut oser le moindre pronostic, on peut tout de même dire que ce rendez-vous mérite le déplacement et nous sommes à peu près sûrs que Zabana fera le plein et que les présents n’auront pas tort d’avoir fait le déplacement.
Reste le second match du jour entre un OM Ruisseau assumant comme il faut son statut de trouble-fête en attendant mieux et de meilleurs rôles et un WA Tlemcen bien terne jusqu’à présent et collant désespérément à la place de lanterne rouge dont il n’arrive pas à se défaire et qui fait de lui, pour l’heure, un des plus sérieux candidats à la relégation.
A moins d’une surprise improbable, on ne voit pas comment les poulains Bira pourraient renverser la tendance et revenir chez eux avec les trois points de la victoire. A moins que…

A. A.La Tribune


Derniers articles