Accueil > Sétif profond

319 interpellations durant le Ramadhan

dimanche 5 novembre 2006

Pas moins de 319 personnes ont été interpellées, au cours du mois sacré, par les éléments de la police judiciaire de Sétif, a indiqué l’officier chargé de la communication, lors d’un point de presse organisé au siège de la Sûreté de wilaya. Le dispositif, mis en place pour le renforcement de la sécurité en milieu urbain, a permis de dénouer l’écheveau de 498 affaires.

Comparativement au Ramadhan 2005, qui a enregistré 562 affaires, celui de l’année en cours a été moins « mouvementé ». Les descentes dans les endroits chauds, tels que la gare routière, les souks Abacha et des 1014 Logements, le marché couvert Dubaï à El Eulma ainsi qu’à Aïn Arnat ont été des plus fructueuses. Dans ce cadre, des dealers, qui étaient en possession de kif et de plus de 906 comprimés, ont été arrêtés. Par ailleurs, 92 individus ont été arrêtés pour coups et blessures volontaires. Les 85 examens de Sétif ont permis aux services de sécurité de mettre la main sur de nombreux individus recherchés. Le bilan de la sécurité routière, dressé durant la même période, fait état de 57 accidents qui se sont soldés par un décès et 46 blessés, dont 18 femmes. Le nombre d’infractions au code de la route a atteint le seuil des 2808 contraventions, dont 340 ont été classées comme délits. Les dépassements ont été sanctionnés par le retrait de 115 permis de conduire. Aussi, l’on apprend que plus de 140 motos, des grosses cylindrées surtout, ont été mises à la fourrière municipale et que 90 % de ces engins ne disposent d’aucun document. En dépit de cette importante saisie, ces deux-roues de la mort continuent d’endeuiller la capitale des Hauts-Plateaux.

K. B. El Watan


Derniers articles