Accueil > Sétif profond

Une histoire de rétributions à l’Université de Sétif

lundi 27 novembre 2006

Les rémunérations du concours d’entrée à la formation douanière, effectué à l’université Ferhat Abbas de Sétif les 9 et 10 novembre, soulèvent le tollé d’une partie du corps enseignant ayant encadré l’examen susnommé. Les uns montent au créneau pour fustiger l’administration qui excelle, disent-ils, dans les deux poids, deux mesures : « Le recteur, qui ne cesse de prôner l’austérité surtout quand il s’agit des heures supplémentaires, revenant de droit aux enseignants, s’est octroyé lui et son entourage la part du lion. Figurez-vous qu’il s’est à cet effet attribué 100 heures de travail devant lui rapporter 81 600 DA, plus qu’un salaire, alors que les enseignants ayant trimé pendant deux jours n’ont obtenu qu’un maigre volume oscillant entre 6 et 12 heures ne donnant droit qu’aux miettes », diront nos interlocuteurs qui n’exigent ni plus ni moins qu’une commission d’enquête.

El Watan

Derniers articles