Accueil > Sétif profond

Projet de la penetrante vers les hauts-plateaux : Retard dans le lancement des travaux

dimanche 3 décembre 2006

Lors de la dernière visite, en décembre 2005, du ministre des Travaux publics Amar Ghoul, dans la wilaya, instruction a été donnée aux responsables locaux de son département quant au lancement au début de l’année en cours des travaux de réalisation de la pénétrante sud autoroute 77, devant relier Jijel à Sétif. Il tiendra à assurer par la même occasion les pouvoirs publics, à l’échelle locale, de la disponibilité d’une enveloppe financière pour mener à bien ce projet.
Depuis, aucun coup de pioche n’a été donné. Et beaucoup de spéculations ont été faites sur la compétence du bureau égyptien à qui l’on a confié l’étude du tracé le plus judicieux et le plus économique qui dynamisera et reliera le port de Djendjen à l’autoroute Est-Ouest. Il faut dire que ce projet, médiatisé à souhait depuis 20 ans, a fini par s’embourber dans les dédales de l’administration. Aux dernières nouvelles, ce projet centralisé, visant “l’intégration de la wilaya dans l’espace régionale et nationale” ainsi que le désenclavement de sa partie sud, serait sur le bureau des décideurs de l’Agence nationale des autoroutes (ANA). Cette dernière, qui a entre les mains l’étude préliminaire faite par le bureau d’étude égyptien, devrait annoncer incessamment le tracé retenu, nous assure-t-on. C’est à partir de là que ce projet, jugé “vital” qui renforcera le “développement des axes de liaisons et intensifiera les activités agricoles et forestières” de la partie sud de la wilaya, atteindra sa “vitesse de croisière”, estime-t-on. Relevons au passage que l’ancien tracé de la RN 77 passant par les localités de Kaous, Texenna, Djimla a été abandonné ces dernières années laissant derrière lui des dépenses inutiles de plus de 150 milliards de centimes.

F. M. Le Soir d’Algérie

Derniers articles