Accueil > Sétif profond

Rififi à l’institut des mathématiques de Sétif

dimanche 10 décembre 2006

Postulant à un doctorat de mathématiques, H. N. a passé toutes les épreuves avec maestria. Elle a pu en toute quiétude préparer et passer son concours sans la moindre anicroche. Mais après sa réussite à cet examen et lorsqu’elle a voulu déposer son dossier d’inscription et s’atteler à son projet, la même administration du département de mathématiques de l’université de Sétif qui a accepté sa candidature et lui a permis de passer l’épreuve a fait volte-face, sans nulle forme de procès ni de recours. Pour la simple raison qu’elle a dépassé l’âge autorisé pour postuler à ce diplôme. Cette tare aurait dû être prise en considération au moment du dépôt de la candidature, mais nos chers mathématiciens ne semblent avoir ni le sens de la logique, ni celui des mathématiques et encore moins celui de l’écoute. Personne à l’université de Sétif, ni le recteur ni le chef du département déjà cité n’a voulu tendre son oreille et écouter les doléances de cette personne et la recevoir. Le chef de département aurait même menacé de la faire jeter dehors par les agents de sécurité, selon les dires de la victime.

El Watan

Derniers articles