Accueil > Sétif profond

Le commandant de bord de l’avion tunisien a perdu le nord

samedi 23 décembre 2006

L’énigmatique atterrissage de l’Airbus A320 de la compagnie tunisienne Nouvel Air sur la piste d’une zone militaire de Teleghma, alors que le module en question devait se poser sur le tarmac de l’aéroport de Sétif, où l’attendait la délégation saoudienne du Ahly Djeddah, n’a toujours pas divulgué ses secrets. Selon certaines indiscrétions, la question est prise au sérieux par les hautes sphères de l’Etat. Après la commission de crise installée, nous dit-on, au niveau de la wilaya de Constantine, les services de sécurité auraient ouvert une enquête pour tirer au clair cette affaire. D’après nos sources, la responsabilité du commandant de bord, ayant commis une erreur professionnelle grave, est à l’origine de cet atterrissage, d’autant que l’appareil en question n’était pas dans la « mire » de la tour de contrôle de l’aéroport de Sétif. Après leur audition, le commandant et son équipage ont quitté, jeudi dernier, le territoire national, tout comme l’Airbus qui a été « rapatrié » par un autre commandant dépêché sur les lieux ainsi qu’une équipe de mécaniciens.

El Watan

Derniers articles