Accueil > Sétif profond

Des amas de déblais et gravats décorent la cité

dimanche 7 janvier 2007

Le respect et la sauvegarde du cadre de vie de la cité ne sont pas le souci majeur de certains « aménageurs » de l’antique Sitifis. Ces citoyens de première classe, très soucieux de leur confort intérieur, qu’ils transforment à leur guise et, le plus souvent, sans aucune autorisation, déversent en toute impunité gravats et autres « débris » des murs « abattus »sur la chaussée. Les espaces « verts » sont, eux aussi, jonchés de divers déchets (parpaing, brique, dalle de sol...) qui portent un coup supplémentaire à un environnement déjà mal en point. Ne se gênant pas, car ils ne sont pas remis à l’ordre par les services concernés, ils attendent en sus le coup de balai des agents de nettoiement de l’APC, n’étant pas payés pour une telle besogne. Ce phénomène qui n’épargne aucun quartier de Sétif fait frémir. Devant se rendre à l’évidence que Sétif n’est, par la faute de ces pollueurs, plus propre, les responsables doivent mettre au plus vite le holà. En dépit de cette descente aux enfers, des « non-voyants » continuent pour sans nul doute des intérêts étroits de caresser dans le sens du poil, criant sur tous les toits le contraire.

K. B. El Watan


Derniers articles