Accueil > Sétif profond

Désarroi des citoyens

dimanche 28 janvier 2007

Les habitants de Sétif se plaignent du dilettantisme et de la passivité des auxiliaires de la police nationale, surtout ceux chargés de la circulation. Ils ne semblent nullement concernés par ce qui se passe sous leurs yeux et pendant leurs heures de service. Les feux, la signalisation routière et le code de la route sont allégrement piétinés par des citoyens irrespectueux, mais ils n’en ont cure. Un citoyen gêné par un voyou, chauffeur de bus de son état qui a stationné au milieu de la route alors que l’arrêt de bus était vide au niveau des 750 Logements de Bel Air, s’est plaint à un agent de police en scooter qui patrouillait dans le quartier, l’agent a pris les choses en main : il a grondé le chauffard et l’a envoyé à la poursuite du plaignant. Les délinquants, qui étaient aux commandes du tas de ferraille roulant, se sont empressés de s’en prendre à l’indélicat automobiliste, insultes, menaces et armes blanches ont été brandies au nez de ce dernier alors que les deux policiers ont pris la poudre d’escampette et carrément disparu de la circulation.

Nabil Lalmi, El Watan


Derniers articles