Accueil > Sétif profond

Si tu « goules »...

dimanche 28 janvier 2007

La liberté de démasquer les faussaires, les fossoyeurs et leurs acolytes faiseurs de frasques est en péril du côté de Aïn El Fouara. Pour avoir la cote, il faut tripoter, maquiller la triste réalité et passer sous silence les scabreuses affaires. Mais si tu « goules » que la municipalité de la dechra se désintéresse des affaires de ses électeurs, tu es cloué au poteau. Si tu « goules » que la maternité fonctionne sans gynécologue, le médicament fait parfois défaut à telle structure sanitaire, tel élu a dépassé ses prérogatives et tel autre se pavane jour et nuit, y compris les jours fériés lui et sa petite famille dans la berlingo du peuple, tu risque gros. L’on te taxe à Sétif, n’étant plus belle et propre comme elle était jadis, de tous les noms d’oiseau. Si tu « goules » que les choses ne tournent pas rond au niveau du comité des fêtes du village, tu obtiens par SMS interposés des « bons points ». Si tu « goules que le parc d’attractions est le nid des désoeuvrés, tu deviens le détracteur attiré à la solde des ennemis de l’extérieur. Et si tu « goules » que telle entreprise publique va mal, l’urbanisme de la cité est balafré, le chef de la boutique s’est offert des heures supplémentaires, tu risques dans ces cas de figure gros. Si tu « goules » que les différents projets accusent des retards, le cadre de vie de la dechra se dégrade, les services de sécurité épluchent les dossiers de telle municipalité, société et organismes, l’on remue ciel et terre pour te coller une étiquette. Même si tu ne « goules » pas, il y a toujours un videur pour t’agresser à l’issue d’une banale partie de petits fouteux gavés...

El Watan


Derniers articles