Accueil > Sétif profond

Des potaches sans professeurs à Hammam Sokhna

mardi 30 janvier 2007

Les élèves de quatre classes ( trois de 1re année et une de 2e année moyenne) du CEM Mouloud Kacim Naït Belkacem de la localité de Hammam Sokhna, située à quelque 42km au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Sétif, n’ont pas de professeur de français et ce, depuis le début de l’année scolaire. Les parents et les enseignants s’interrogent sur le manque de réaction de la direction de l’éducation qui doit être au courant de cette situation. Les quatre groupes pâtissent de l’absence d’enseignants et aussi du mépris des responsables. Durant le 1er trimestre de l’année scolaire, les professeurs se sont bénévolement partagés les groupes pour qu’il n’y ait pas de mauvais effets sur la scolarité des enfants. Une stagiaire a été affectée vers la fin du trimestre au poste vacant ; elle ne l’a occupé que pour une semaine puis a été mutée à la ville d’El Eulma, et depuis, personne n’a l’air de se préoccuper de la situation de ces quatre classes. Selon des sources assez au fait du secteur de l’éducation, cet état pénalise aussi les élèves de Amouchas, de Bir El Arch et de nombreuses autres localités éloignées. Un concours de recrutement a pourtant été organisé par la direction de l’éducation, à la rentrée scolaire, pour pallier ce déficit, mais la réalité est tout autre sur le terrain.

El Watan

Derniers articles