Accueil > Sports

USM Alger-ES Sétif et JSM Béjaïa-MC Alger au sommet

jeudi 1er février 2007

La 18ème journée, qui offre un menu de choix, est déjà perçue comme un des tournants majeurs de l’exercice en cours. A tous les paliers de la hiérarchie dominée jusqu’à présent par le couple ES Sétif-JSM Béjaïa

Deux duels au sommet, deux derbys de la capitale et trois affiches à six points mettant aux prises des candidats potentiels à la relégation. En y ajoutant le très intéressant mini-derby ASM Oran-Chlef et le très équilibré JS Kabylie-USM Blida, on peut dire que cette 18ème étape, qui décidera en partie du sort de plusieurs formations tant pour la course au titre que pour l’opération survie parmi l’élite, ne manquera pas de piquant pourvu que le beau temps et l’esprit sportif soient de la partie. Intéressants et à gros suspense seront à n’en pas douter les deux rencontres au sommet prévues respectivement à Alger et Béjaïa et impliquant directement quatre des plus sérieux postulants à la couronne nationale, dont le tandem des co-leaders et leur dauphin, en l’occurrence les « Aigles » sétifiens qui voudraient faire de leur détour par la capitale où l’attendent de pied ferme des « Usmistes » enfin de retour, un prétexte à un nouvel envol après la série de déboires dus essentiellement à un passage à vide somme toute compréhensible. Engagée sur plusieurs fronts avec plus ou moins de bonheur, l’Entente sétifienne marque quelque peu le pas et semble s’installer dans une crise qui ne dit pas son nom. En limogeant l’ex-coach Belhout, et en engageant l’ancien entraîneur national Rabah Saadane, la direction d’Al Kahla cherche apparemment un déclic psychologique afin de remettre un peu d’ordre au sein d’un collectif parti sur de très bonnes bases mais qui se met sérieusement à douter. Ce sera plutôt difficile à Bologhine face à des « Rouge et Noir » algérois revenant très fort ces dernières semaines et dont l’ambition est de prendre le fauteuil en espérant que leur voisin mouloudéen, de passage dans la Soummam où il sera l’hôte d’une JSMB surprise à rêver debout du sacre, lui rendra le service de revenir à Alger avec les points du succès.
Les Usmistes seuls en tête et en nouveaux patrons de la D1 ? C’est plus que jamais dans leurs cordes. En attendant, il faut battre ce onze sétifien avide de réhabilitation et que les Béjaouis marquent le pas chez eux devant un doyen aspirant aux premiers rôles.
Deux têtes d’affiche donc et un enjeu de taille : le fauteuil de n°1 que se partagent Sétifiens et Béjaouis.

Par Saad Rostom, La Tribune


Derniers articles