Accueil > Sétif profond

Formation professionnelle à Sétif : Déficit dans l’encadrement et les infrastructure

mardi 2 mai 2006

Le secteur de la formation professionnelle enregistre un grand déficit en matière d’ateliers et de salles de cours, notamment au niveau des Cfpa de Sétif, Bougaâ, Aïn El Kebira et l’Insfp des 500 logements. Les élus de l’APW ont recommandé d’exploiter les terrains à l’intérieur des établissements pour des opérations d’extension afin de renforcer les capacités des centres précités et soutenir les filières de formation qui connaissent une forte demande.
Par ailleurs, il est attendu la réception des travaux de réhabilitation de 5 structures du secteur. En 2006, le secteur compte lancer tout le programme 2005/09, soit 3 centres de formation professionnelle à Hammam Sokhna, Hammam Guergour et Sétif pour 1 400 postes de formation ainsi que 3 internats à Sétif, Bougaâ et El Eulma, la réhabilitation du Cfpa de Béchar et l’acquisition de divers matériels pédagogiques. Le département de Khaldi El Hadi connaîtra durant l’année 2006, avant la rentrée de septembre, la livraison d’un institut national spécialisé dans l’agro-alimentaire à Sétif, un institut spécialisé en formation à El Eulma, 3 internats et 10 logements d’astreinte. Notons que les différentes structures du secteur accueillent plus de 23 000 stagiaires, dont 9 698 en résidentiel, 7 800 en apprentissage, 1 041 en formation à distance, 1 041 en formation continue et 1 174 en cours du soir. La priorité est donnée aux métiers du secteur du bâtiment et des travaux publics, l’agriculture et l’artisanat pour faire face à la demande du marché du travail.

Faouzi Senoussaoui

Liberté

Derniers articles