Accueil > Sétif profond

28 stagiaires intoxiqués

vendredi 24 mars 2006

28 stagiaires du Centre de formation professionnelle des 500 logements de Sétif ont été intoxiqués. Selon nos informations, tout avait commencé dans la nuit du jeudi écoulé, vers les 3 heures du matin, lorsque la première victime eut des complications qui ont nécessité son évacuation urgente vers le service des urgences du CHU de Sétif.

Peu de temps après, ils étaient de plus en plus nombreux à manifester les mêmes symptômes. Les tests effectués par les équipes médicales du CHU n’ont laissé aucun doute. Il s’agit bel et bien d’intoxication. Reste à déterminer l’origine de l’intoxication. Le lendemain, une équipe spécialisée était sur place pour effectuer les tests adéquats au niveau du réfectoire du centre. Interrogée par nos soins, la directrice qui accompagnait les techniciens de la santé argumentera que la panique qui s’est emparée des stagiaires avait quelque peu amplifié la gravité de la situation. « Sur les 810 résidents qui ont dîné ce jour-là, il sont quelque 28 sujets à avoir été touchés.

Les haricots secs servis à l’occasion ont été préparés ce jour-là avec des ingrédients frais », dira-t-elle. De son côté, le parent d’un des stagiaires que nous avons rencontré nous argumentera que lui, comme la plupart des autres parents de stagiaires, condamne la réaction négative des responsables du centre qui ont préféré concentrer leur énergie pour empêcher que les gens de l’extérieur n’aient connaissance du scandale au détriment de la sécurité et de la santé des enfants. « Nos enfants devaient être évacués dans des conditions minimum de sécurité, c’est-à-dire à bord d’ambulances.

Il a fallu que les responsables lancent un signal d’alerte aux services concernés pour une prise en charge rapide et efficace des victimes, dira un parent d’un des stagiaires. Les victimes sont pour la plupart hors de danger.


Voir en ligne : Q. d’Oran

Derniers articles