Accueil > Sétif profond

Promesses non tenues

dimanche 8 avril 2007

Les élèves de 4e année moyenne qui doivent passer leur examen du BEM ont eu à exprimer leurs vœux ces derniers jours.

La fiche contient 4 cases indiquant les différentes branches à choisir : lettres, sciences et technologie, enseignement professionnel et formation professionnelle. Les quatre branches étant le résultat des dernières réformes du système éducatif. Seulement, le choix des potaches est restreint aux deux premières branches, les deux autres concernant la formation et l’enseignement professionnels n’ont aucune existence effective. Les promesses faites pour leur création n’ont pas été tenues et l’on se demande pourquoi. « Ça fait des années qu’on promet aux collégiens un bac professionnel, une formation professionnelle pour ceux qui le voulaient, mais on attend toujours. Tous les élèves ne peuvent devenir médecin ou architecte, il faut des maçons, des mécaniciens, des plombiers, des peintres… Hélàs, les responsables ne peuvent mettre à exécution leurs projets. On va encore avoir beaucoup de recalés et des ‘‘désorientés’’ qui se ne seront pas à leur place, parce que l’Etat ne peut assurer cette formation qui nous fait tant défaut, et ce, malgré le grand nombre de centres de formation professionnelle ». Ce sont là, les dires d’enseignants, d’élèves et de leurs parents, qui sont totalement déroutés par ce tâtonnement.

Nabil Lalmi
El Watan

Derniers articles