Accueil > Sétif profond

La peine capitale pour la voyante

dimanche 22 avril 2007

Le tribunal criminel de Sétif, a, lors de son audience du lundi 17 avril courant, prononcé la peine capitale à l’encontre d’une voyante et de son complice aux motifs de crime avec préméditation, dissimulation et mutilation d’un corps. Les faits de cet abominable forfait remontent à juin 2003, quand fut découvert non loin de la zone d’activité d’Ain Azel (chef-lieu de daïra situé à 52 km de Sétif), le corps d’un homme, découpé en morceaux. Après de minutieuses recherches, les enquêteurs remontent jusqu’à l’épouse de la victime. A l’issue de l’interrogatoire, la femme, une voyante, lâche le morceau et reconnaît son forfait ! Elle n’omet pas d’impliquer son amant, l’ayant aidée à tuer son mari à l’intérieur même du domicile familiale à Aïn Trick, quartier situé à la périphérie sud de Sétif. Pour faire diversion et maquiller le meurtre en un acte terroriste car la victime, achevée en plein sommeil, fut, en 1995, victime d’un attentat , la sorcière est allée le lendemain annoncer la disparition de son conjoint, père de 5 enfants qui se retrouvent aujourd’hui livrés à eux-mêmes.

L. H. El Watan

Derniers articles