Accueil > Sétif profond

A la quête d’une « toile »

dimanche 13 mai 2007

Djemila, la cité historique qui se prépare à accueillir la troisième édition de son Festival désormais de dimension internationale, n’est toujours pas connectée à Internet. Pour se mettre à la page, les citoyens et élèves ayant beaucoup de projets scolaires à réaliser sachant que la toile est devenue la meilleure bibliothèque du monde, sont obligés de se déplacer à El Eulma ou parcourir les 52km qui séparent l’ex-Cuicul de Sétif. Le seul cybercafé de la séculaire fonctionnant en 2007 avec le système D du 15 15, étant le plus souvent en « panne », ne répond plus aux besoins d’une forte demande d’un chef-lieu de daïra, ne pouvant se passer du Net, un autre moyen d’évasion pour les jeunes d’une région toujours enclavée : « Djemila qui revient par le biais de son festival au devant de la scène est dépourvue d’Internet, une commodité des temps modernes », diront des étudiants qui se sont approchés de nos bureaux.

El Watan


Derniers articles