Accueil > Economie

Pénurie de ciment à Sétif

lundi 21 mai 2007

Le prix du sac de ciment connaît, depuis quelques semaines, une hausse inattendue atteignant 350 dinars, alors qu’au niveau de l’ERCE de la Société des ciments d’Aïn Kebira (SCAEK), le prix affiché est de 200 dinars.
Cette hausse inexplicable ne profite qu’aux commerçants spéculateurs, dont certains activent sur le marché noir et échappent au contrôle de la direction du commerce de la wilaya de Sétif. “En effet, la plupart des vendeurs de ciment louent des garages sans aucun registre du commerce pour vendre ce produit”, nous a affirmé M. Saci, un entrepreneur. Selon des citoyens, ce sont les spéculateurs qui décident des prix de cette matière d’autant plus que nous sommes dans une période favorisée par une demande accrue de ce matériau. “Si la direction du commerce ne joue pas son rôle, les prix risquent d’augmenter encore plus et atteindront, aisément, la barre des 400 dinars en été”, déclare un autre entrepreneur. Notons que Sétif est une wilaya-pilote en matière de réalisation de logements sociaux participatifs et de logements ruraux, où plus de 30 000 unités sont en construction.

F. Senoussaoui
LLiberté


Derniers articles