Accueil > Sétif profond

Le diktat des promoteurs

dimanche 27 mai 2007

A Sétif, certains promoteurs immobiliers en charge du LSP ont décidé de faire payer à leurs clients des frais supplémentaires et ce, de leur propre chef. Ils ont d’abord demandé que le logement soit payé cash sans attendre les crédits bancaires de leurs clients, ni l’aide de la CNL. Ils leur ont aussi fait payer le fonds de garantie. Les souscripteurs ont chacun eu à débourser au moins 10 000 DA en sus, à la place des entrepreneurs. Puis, suite à une instruction du wali imposant que les marches et contremarches des cages d’escalier ainsi que la table de travail de la cuisine soient en marbre, et sans faire payer le client, ces entrepreneurs ont exigé que la somme de 100 000 DA soit rajoutée au prix de l’appartement et ce, sans le moindre reçu de versement, ni aucune trace écrite. Beaucoup de citoyens se voient contraints de casquer ainsi, sans aucune voie de recours. Ils subissent donc, et en silence, le diktat de ces constructeurs que rien n’arrête, que personne ne contrôle, et qui piétinent les lois de la République qui booste pourtant leurs plans de charges.

El Watan


Derniers articles