Accueil > Sétif profond

LE WALI DE SÉTIF EN VISITE D’INSPECTION À EL EULMA : Plusieurs projets à la traîne

samedi 20 mai 2006

Une année après sa dernière visite à travers la daïra d’El Eulma, le wali de Sétif s’y est rendu pour la seconde fois et a procédé au suivi et à l’inspection d’une vingtaine de projets dans les secteurs de l’hydraulique, de l’habitat et de l’éducation. À Bazer Sakhra, un lycée projeté en 2001 accuse un retard considérable.
Le plus curieux, c’est la présence d’un poulailler mitoyen qui dégage des odeurs pestilentielles. L’on se demande comment l’on a prévu ce site. Aussi, la délocalisation de ce poulailler s’avère vitale. Une station d’épuration à El Eulma pour un montant de 1 milliard 350 millions de centimes se caractérise par la lenteur de l’avancement des travaux, ce qui a fait sortir de ses gonds, le wali, qui n’a pas mâché ses mots en s’adressant au chef du projet de l’entreprise Hydro-Aménagement : “Vous n’avez aucune excuse ! Renforcez le recrutement. Vous avez un délai de 15 jours. J’en ferai une affaire d’État s’il le faut ! Honorez vos engagements !” Il est à signaler que deux réservoirs de capacité successive de 1 000 m3 et 300 m3 figurent dans le projet. Par ailleurs, le secteur de l’habitat a provoqué la satisfaction du premier magistrat de la wilaya, notamment le logement participatif avec un programme global de 2 152 logements au chef-lieu de daïra, étant les contraintes liées au VRD et à l’assainissement résolues.
Le logement social n’a pas été en reste non plus, les divers quotas programmés dans le cadre du programme quinquennal seront progressivement réceptionnés et constitueront un apport appréciable pour atténuer la forte demande avec 200 logements du FAD et les 200 logements du programme 2003, en plus des 500 logements AADL, qui ont connu un retard considérable et leur livraison est prévue pour le mois de septembre prochain.
Le quartier populeux de Bouhali (40 000 âmes) avec ses aménagements urbains, la viabilisation et les travaux d’AEP de la cité Boukhabla ont été également à l’ordre du jour. Le démarrage des travaux s’avère une affaire urgente. 256 locaux commerciaux destinés aux jeunes chômeurs seront livrés avant la fin de cette année, d’après les entrepreneurs engagés.

FARID BENABID, Liberté


Derniers articles