Accueil > Sports

Hadj Aïssa en France

samedi 2 juin 2007

La saison est bel et bien terminée pour le maître à jouer de l’Aigle noir, Hadj Aïssa, qui joue le moins qu’on puisse dire de malchance. Le vilain coup reçu à l’entraînement avec l’EN la matinée du départ en Cap-Vert, lors du dernier match MCAESS, prive ainsi le néo-international d’une première avec l’EN, l’empêche en outre de terminer l’exercice avec son team pénalisé par cet autre coup du sort. : « Cette blessure qui intervient au moment où je devais faire mes grands débuts avec les Verts me touche au plus profond de moi-même », dira non sans amertume la coqueluche sétifienne devant s’envoler demain en direction d’une grande clinique niçoise et ce, pour y subir des examens et soins appropriés à la déchirure musculaire de 11 mm : « Pour avoir le coeur net, Lazhar se déplacera dimanche à Nice où il sera pris en charge par un éminent spécialiste qui avait auparavant traité de grandes stars du football », souligne Serrar, le boss du club qui confirme le départ de Derradj vers le nouveau promu, l’USM Annaba : « Nous respectons le choix de Yacine. Concernant les autres cadres que ce soit Benchaïra, Bourahli qui a de beaux jours devant lui, Maïza et consorts seront ententistes d’autant que le club ne manque ni de moyens ni de challenges », précise le numéro un du leader. A propos des contacts avec les joueurs du cru, inscrits sur son calepin, notre interlocuteur réserve sa réponse : « En cette période cruciale du championnat, il est à mon sens incorrect de rendre public les noms des joueurs ciblés par l’Entente sachant que leurs clubs sont concernés par la relégation et le podium », précise Serrar qui craint comme bon nombre d’Ententistes les tractations des coulisses faisant, à quelques encablures de la fin de l’exercice, fureur.

K. B. El Watan


Derniers articles