Accueil > Sétif profond

Malaise à l’UGTA de Sétif : La crise couvait depuis des jours

dimanche 21 mai 2006

La crise qui couvait au niveau de l’UGTA (union de wilaya) sort désormais du cadre de l’institution.
La guerre entre le secrétaire général, ayant fait le 16 avril dernier l’objet d’un retrait de confiance, et 40 membres, sur les 57 que compte l’exécutif de l’union de Sétif, est déclarée. Ce malaise s’est répercuté sur l’union locale de la capitale des Hauts-Plateaux. A cet effet, le contesté secrétaire général limoge à son tour le 16 mai, et par simple décision, le bureau de l’union précitée (locale). Cette sortie n’a pas été du goût des syndicalistes qui ont investi, hier matin, les locaux pour réinstaller de force leurs représentants « destitués ». La tenue d’une assemblée générale le 15 mai courant au niveau du CHU de Sétif est la goutte qui a fait déborder le vase. L’union locale qui a fait, à ce sujet, fi de la position de l’union de wilaya, ayant demandé à travers une correspondance officielle de surseoir à la tenue du conclave susnommé, a failli payer chèrement son « entêtement ». Le secrétaire général estime de son côté : « Etant un syndicaliste de longue date, j’ai beaucoup de respect pour les structures et les statuts de l’UGTA, seule habilitée à trancher. Ce problème interne ne mérite, à mon sens, pas un tel tapage. » Interrogé sur le retrait de confiance, notre interlocuteur déclare : « Les gens sont libres d’exprimer leurs opinions ».

Kamel Beniaiche, El Watan


Derniers articles