Accueil > Sports

L’opium des peuples

mercredi 13 juin 2007

Certains plumitifs et petites gens n’ayant aucune culture sportive véhiculent, ces derniers temps, des balivernes de bas étage. Rien que pour vendre le torchon, on met le feu aux poudres.

On pointe du doigt le ou les responsables de l’échec du MC El Eulma qui rate d’un cheveu l’accession en division Une. Cette tendancieuse et grave dérive porte atteinte aux intérêts et au voisinage des citoyens d’un seul patelin. Par cette basse manœuvre, on veut faire des gens de Sétif, d’El Eulma et même d’Annaba, les pires ennemis. Devant le mutisme des pouvoirs publics qui laissent faire, dire et écrire, certains mercenaires ont la gâchette facile. Ils tirent à boulets rouges sur tout ce qui bouge. Ce jeu malsain, qui fait l’affaire de petites gens et des incendiaires, doit être combattu avec la plus grande vigueur car les inconscientes et malintentionnées petites gens portent non seulement préjudice à de séculaires cités cimentées par des liens du sang mais font courir à l’ordre public un grave risque. Ces actes aux desseins inavoués ayant auparavant fait beaucoup de mal à Sétif et à BBA doivent être bannis. Les officiels, tout comme les anonymes qui affichent un silence radio, sont une fois de plus interpellés. Et pour ne pas tomber dans le même piège, les sages, les notables, les intellectuels, les hommes d’affaires ainsi que les autorités des hautes plaines sétifiennes doivent non seulement dénoncer et désavouer les machiavéliques plans de ces chasseurs en eaux troubles, mais tout faire pour barrer la route à ces obscurantistes et prêcheurs de la mauvaise foi qui font mal à d’innocents citoyens n’ayant rien à voir avec l’opium des peuples …

Kamel Beniaiche El Watan


Derniers articles