Accueil > Sétif profond

À l’heure de la pollution sonore

mercredi 20 juin 2007

Les habitants de l’immeuble Benmejanh, situé au niveau de la cité du 8 mai 1945 (plus connue sous l’appellation des 600 Logements), son le moins qu’on puisse dire-tancés par les stridents décibels balancés à longueur de journée par le disquaire du coin. La quiétude n’étant désormais plus la singularité des 600 Logements, désignés jadis comme l’exemple. Cette situation s’apparentant ni plus ni moins qu’à une pollution sonore, ne disant pas son nom, incommode les personnes âgées, les malades, les enfants ainsi que les pères de famille, « agressés » à l’intérieur de leur demeure par des sons faisant l’objet de la pétition transmise dernièrement au wali, le dernier recours des citoyens, qui pointent un doigt accusateur vers ces bureaucrates qui autorisent ce genre de commerce à l’intérieur même des cités résidentielles, sachant que de nombreux espaces de la cité sont exposés à ce genre de pollution.

El Watan


Derniers articles