Accueil > Santé

Santé pour tous !

jeudi 21 juin 2007

Un « effort particulier », visant la résorption du déficit en couverture sanitaire, est consenti par les autorités sanitaires.

Ce déficit « a pénalisé, durant plusieurs années, nombre d’agglomérations de la wilaya », a indiqué un responsable. Pour parer à cette situation, des actions « de nature à améliorer le niveau de vie des populations tout en favorisant leur stabilité », ont été entreprises. Elles consistent à réaliser de nouvelles infrastructures de santé, notamment dans les régions éloignées, et à les réhabiliter en équipant les structures existantes « connaissant quelque vétusté ».
Le cas de l’hôpital de Aïn Azel qui offre, dans une première phase, une capacité d’accueil de 120 lits, est « édifiant » quant à l’effort de l’Etat dans ce domaine sensible.

En effet, cette infrastructure dotée de moyens et d’équipements de pointe et qui répond aux besoins de la localité de Aïn Azel et des daïras voisines, a nécessité la mobilisation d’une enveloppe de plus de 700 millions de dinars. 200 millions de dinars ont, par ailleurs, été consentis pour la réalisation et l’équipement à Sétif, d’un service d’urgences médico-chirurgicales de 30 lits, doté d’un matériel médical de dernière génération, tandis que différents autres services du centre hospitalo-universitaire Sâadna- Abdennour, dont l’hôpital « Mère et enfant » et les services ORL (oto-rhino-laryngologie) et ophtalmologie, disposent désormais « d’équipements performants », indique-t-on.
Sur le même registre, six nouvelles ambulances médicalisées et trois véhicules lourds pour le transport de médicaments ont été, également, acquis pour une enveloppe de 26 millions de dinars au bénéfice du CHU, tandis que huit autres établissements hospitaliers et plusieurs structures légères de santé ont vu « l’achat ou le renouvellement complet » de leurs équipements.

Il s’agit notamment de l’équipement de huit salles d’opérations à travers plusieurs structures, de l’acquisition d’un scanner pour l’hôpital d’El-Eulma et de l’achat, au bénéfice d’infrastructures situées principalement en zones rurales, de 40 équipements de réanimation, de 22 appareils de radiographie, de 94 couveuses et de 37 fauteuils dentaires. A rappeler, par ailleurs, que d’importantes infrastructures d’envergure, notamment un hôpital de gériatrie et un centre anticancer sont, depuis peu, en cours de réalisation à l’ouest de la ville, près de l’université d’El-Bez, pour mener à terme un véritable « pôle médical ».

R. L. / APS


Derniers articles