Accueil > Sétif profond

Une forêt sans verdure

mercredi 4 juillet 2007

Bien que située à quelques mètres de oued Bousselam et des moulins d’Eriad Sétif, la forêt, qui attire les adeptes du footing et des rencontres de football, ne dispose, hélas, pas de la moindre commodité. Livré à un triste sort, l’endroit, qui a tout pour être un espace de villégiature pour les familles et férus de randonnées pédestres, se trouve dans un piteux état. La municipalité, propriétaire des lieux, qui s’est un jour donné la peine d’ériger, sans plus, quelques terrains de football, a oublié d’entretenir ce lieu public qui « végète » dans la crasse et la poussière. La forêt de Bousselam, qui est une direction privilégiée de nombreux Sétifiens, a besoin d’un lifting d’autant qu’elle constitue un véritable poumon générateur d’oxygène et de bien-être. Les citoyens en manque de lieux de défoulement attendent des responsables concernés un tout petit effort à même de sauver cette forêt qui devient, au fil du temps, un terrain vague.

El Watan

Derniers articles