Accueil > Sétif profond

40 Commissariats en vue

dimanche 8 juillet 2007

L’Ecole de police de Sétif a été le théâtre, mercredi dernier, de la cérémonie de sortie de la promotion 16 A d’agents de l’ordre public. 239 éléments composent cette nouvelle promotion baptisée du nom de l’enquêteur Chebourou Ahmed, martyr du devoir national, tombé sous les balles des terroristes le 22 mai 1996. Le directeur général de la Sûreté nationale, Ali Tounsi, en compagnie des autorités locales, a assisté à la cérémonie de sortie de cette promotion. Après la revue des troupes, il a honoré les méritants de la promotion ainsi que leurs formateurs. Le responsable de la sûreté s’est ensuite dirigé vers la ville d’El Eulma où il inauguré le 4e arrondissement de sûreté urbaine, situé à Souk Ensa. La situation sécuritaire dans le quartier fait ressortir, pour une population de 30 000 âmes, 1 policier pour 1666 habitants. L’activité de la police judiciaire donne pour les deux premiers trimestres de l’année en cours, 165 affaires d’atteintes aux personnes, aux biens et aux mœurs, alors que 7 autres ont un lien avec l’usage et le trafic de drogue et de psychotropes ainsi que 457 instructions du parquet. La DGSN a ensuite inauguré un casernement de la BMPJ (brigade mobile de la police judiciaire) situé sur la route de Batna. De retour à Sétif, il a inauguré, avec un grand attroupement populaire incontrôlé, le 12e arrondissement de sûreté urbaine de la cité d’El Hidhab,. Lors d’un point de presse, où l’on avait du mal à s’entendre, il a mis en exergue le rôle des éléments de la sûreté nationale dans la lutte contre la criminalité et qui ne sont qu’un élément de l’Etat de droit, ainsi que tous les moyens utilisés dans cette tâche, où doit s’impliquer le citoyen. Ali Tounsi prévoit la couverture totale en infrastructures policières dans la wilaya de Sétif qui atteindront le nombre 40. Il a aussi parlé de la création d’un corps de police municipale, intégrant des éléments de la garde communale.

El Watan


Derniers articles