Accueil > Santé

L’été des intoxications

jeudi 12 juillet 2007

La saison des grandes chaleurs s’est installée depuis un certain temps. Pour atténuer les effets dévastateurs de la canicule, les citoyens nantis ou non, se ruent vers les climatiseurs.

Cette ferveur fait les affaires des producteurs qui se frottent les mains. Néanmoins, le citoyen consommateur est confronté en cette période de l’année à l’épineux et grave problème des intoxications alimentaires, mortel dans de nombreux cas. La fameuse affaire du botulisme hante toujours les esprits. La situation qui prévaut actuellement au niveau de certains points de vente, tels les souks Abacha et des 1014 Logements où l’on vend toutes sortes de produits alimentaires, exposés au soleil et entreposés à même le sol, nous interpelle. Les conditions élémentaires de conservation sont, en ces lieux, inscrits aux abonnés absents. La viande congelée est hachée, puis vendue le plus normalement du monde. La transformation d’un tel aliment a-t-elle fait l’objet d’une autorisation des services concernés ? L’hygiène dans les gargotes, restaurants, pâtisseries, crémeries et pizzerias, qui poussent tels des champignons, laisse à désirer. La course au gain facile et rapide, en pareilles circonstances de fortes consommations, prend le dessus sur toutes autres considérations. Pour éviter toutes sortes d’intoxications, l’implication du citoyen devant s’éloigner des produits à bas prix est impérative. Tout comme la mobilisation des services concernés ne devant pas fermer l’œil sur ce qui se passe à Abacha et ailleurs où l’on vend du poison…

Kamel Beniaiche, El Watan


Derniers articles