Accueil > Sétif profond

Beida Bordj-Beni Ourtilane : le Calvaire des citoyens

jeudi 12 juillet 2007

Les habitants du lotissement des 395 parcelles de Beida Bordj montent au créneau. Les forfaits de l’eau et de l’électricité en sont la cause. En dépit des doléances transmises aux autorités locales, les problèmes précités perdurent depuis plus de 10 longues années. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le hideux réseau routier de l’espace s’est transformé en de nombreux endroits en décharge. « Nos démarches auprès de la municipalité et de l’agence foncière, propriétaire du projet, qui se jettent la balle, demeurent des années durant infructueuses », diront des citoyens qui se sont rapprochés de nos bureaux. De leur côté, les habitants de Beni Jemati, localité dépendante de Beni Ourtilane, ont organisé le 8 juillet, un sit-in devant le siège de la daïra. Les mauvaises et difficiles conditions de vie dans lesquelles végètent ces citoyens sont à l’origine de la fronde. Le manque d’eau, l’état des routes et l’inexplicable fermeture du CEM, pourtant réceptionné depuis des mois, sont les récurrents problèmes qui empoisonnent la vie aux citoyens des zones enclavées.

El Watan

Derniers articles