Accueil > Sports

Serrar optimiste : « L’Entente de Sétif va bien »

jeudi 26 juillet 2007

Sadi, le manager général de l’Entente, rend le tablier. L’équipe, qui boucle la première semaine de la phase préparatoire, s’est rendue hier à Alger où elle a été l’hôte de Djezzy, son sponsor majeur, ayant tenu à honorer les champions d’Algérie cuvée 2006/2007 et détenteurs de la 4e édition de la Ligue des champions arabe.

Le club ayant embauché pas moins de onze nouveaux joueurs est sur le point de boucler le volet recrutement. Sachant que le Malien Lassana Diallo qui a épaté les Sétifiens sera vraisemblablement le troisième étranger du club, l’on apprend que l’Ivoirien Alex qui n’a pas démérité sera nous dit-on prêté soit à la JSMB soit au CABBA. Annoncés partants, les attaquants Touil et le jeune Dembri rempilent. Avant de prendre, le 30 juillet, le chemin de l’Hexagone par le biais d’un vol régulier Sétif-Paris, la bande à Roeslli disputera dimanche 29 juillet son premier match d’application face au MSP Batna. Ce test permettra sans nul doute au coach ententiste d’avoir une idée sur les capacités et les potentialités de son groupe. Une rencontre entre l’ESS et l’USMS, dont la recette renflouera les caisses du doyen des clubs sétifiens qui entretient désormais de très bons rapports avec son voisin suite aux efforts de médiation effectués par Seklouli, le PDG de Safcer, l’un des principaux sponsors des deux formations, est au programme. Afin d’avoir une idée précise sur ces histoires de démission, on s’est rapproché du boss du club, Serrar, qui ne s’est pas empêché de dire que « l’Entente va bien. L’avenir d’un grand club comme l’ESS, qui a de tout temps survécu aux secousses, n’est pas lié à une personne ou à un groupe, d’autant que nul n’est indispensable à l’ESS, un patrimoine propriété de tous les Ententistes qu’ils soient sétifiens ou non. L’essentiel est que le club a la démarche de recrutement et le collectif qui s’apprête à partir en stage en France adhère à la démarche de Charlie qui fait du bon travail », confie le numéro un ententiste qui jette un pavé dans la marre. « L’Entente participera à la Ligue des champions africaine. Une demande a été à cet effet transmise à la FAF », conclut notre interlocuteur n’ayant pas apprécié la position de ART, le parrain de la compétition arabe qui n’a toujours pas débloqué le 1,5 million de dollars promis au vainqueur de la 4e édition qui a dépensé en cette période du mercato plus de 55 millions de dinars des fonds propres des dirigeants et amis du club...

Kamel Beniaiche
El Watan

Derniers articles