Accueil > Sétif profond

La loi des opticiens

dimanche 9 septembre 2007

De nombreux opticiens de la ville de Sétif ont décidé de faire leur loi : ils refusent de poser des verres sur les montures de leurs clients, si ces dernières n’ont pas été achetées chez eux, les soumettant ainsi à un chantage, celui d’acheter une monture de lunettes chez eux pour dix à quinze fois son prix à l’extérieur, ou le refus de les prendre en charge. « Acheter une monture chez l’opticien coûte cher, ça peut atteindre les 3000 dinars, je paierai la même 200 dinars à l’extérieur. Quant aux verres, on doit les acheter chez l’opticien. Il n’y a pas à en discuter ». Telle est l’opinion de personnes portant des lunettes, rencontrées devant un étal de montures bon marché. Cela est-il raisonnable ? L’opticien ne se confine pas dans la vente des montures, les services et prestations dans le domaine sont suffisamment nombreuses et variées pour ne pas tomber dans le mercantilisme. Beaucoup d’opticiens l’ont compris, d’autres malheureusement pas encore.

El Watan

Derniers articles