Accueil > Sports

Le Stade africain sétifien, club en péril

dimanche 9 septembre 2007

Le Stade africain sétifien, un club ayant donné plus de 47 martyrs à la cause nationale est, le moins que l’on puisse dire, à la croisée des chemins. Le SAS, qui a enfanté des talents ayant fait le bonheur de l’Entente, est en péril, risquant, ni plus ni moins, la … disparition. Croulant sous une dette de plus de 800 millions de centimes, le club évoluant actuellement en Régionale I, n’arrive même pas à trouver l’argent nécessaire. Elu le 15 août dernier, Lakhdar Khaloua, le nouveau président, fait du porte-à-porte pour sauver le SAS, qui ne mérite pas un tel sort. « La situation du club, catastrophique, mérite une attention particulière », souligne notre interlocuteur, qui ne manque pas, au passage, de saluer l’aide de la direction de la jeunesse et des sports, laquelle a octroyé au club 75 paires de chaussures, ainsi que les positions des patrons de SAFCER et MAMI, qui ne sont pas restés indifférents aux sollicitations des gens de stades, en quête de bouffées d’oxygène.

El Watan


Derniers articles