Accueil > Sétif profond

Laârarsa, la cité oubliée

mercredi 12 septembre 2007

Les habitants de la coopérative El Hidhab, située à la cité Laârarsa, crient leur désarroi et leur impuissance face au manque d’hygiène qui les incommode au quotidien. Ces oubliés des services de la commune croulent sous le poids des ordures qui s’amoncellent, des jours durant, à leurs portes. Par ces temps de chaleur intense, les odeurs et les bestioles, de toutes espèces, envahissent l’espace. Des terrains nus, abandonnés, sont utilisés par certains inconscients comme dépotoir, sachant que le ramassage des ordures se fait occasionnellement tous les deux ou trois jours, et les habitants, qui n’ont pas le choix, doivent subir cette situation. Aussi, lancent-ils un appel aux services concernés pour les rappeler de leur « existence ». Ils tiennent, en outre, à signaler le gaspillage flagrant de l’eau, ce précieux liquide qui coule à longueur de journée, des conduites et canalisations, sans que personne ne semble en avoir cure, et surtout pas les responsables. Il serait peut-être temps, pour les élus et employés communaux, de prendre le taureau par les cornes et faire preuve de bonne volonté dans la gestion des affaires de la commune.

N.Lalmi ; El Watan


Derniers articles