Accueil > Sétif profond

Agence postale, dites-vous ?

mercredi 19 septembre 2007

Le cri de détresse lancé le 13 juin dernier à travers nos colonnes par les postiers de l’agence postale des 1014 logements n’ayant d’agence que le nom, n’a apparemment pas obtenu le résultat escompté par le personnel, qui continue d’exercer dans de très mauvaises conditions. L’espace de 50 m2, ne répondant plus aux attentes des clients très nombreux à solliciter ses services se trouve, le moins que l’on puisse dire, dans un piteux état. En dépit de son importance, sachant que l’agence traite, nous dit-on, plus de 400 opérations (émissions de mandats, traitements de chèques, pensions et dossiers de CNEP), elle ne fait l’objet d’aucun intérêt de la part des responsables d’Algérie-Poste, qui ne manque pourtant pas de moyens, sachant qu’elle a quitté le giron de la fonction publique : « Il est vraiment impossible de continuer à travailler dans de telles conditions », diront des agents qui, malgré tout, ne baissent pas les bras. Etant du même avis, les clients, eux aussi confrontés à l’exigüité des lieux, inaccessibles le plus souvent, interpellent les responsables concernés pour qu’ils remettent à niveau l’agence en question.

El Watan


Derniers articles