Accueil > Sétif profond

Bougaâ : Gare routière, dites-vous ?

dimanche 30 septembre 2007

Le ras-le-bol des usagers de la gare routière de Bougaâ, n’ayant de gare que le nom est, le moins que l’on puisse dire, à son paroxysme, sachant que l’espace en question n’est plus fonctionnel et ne répond plus aux besoins, de plus en plus croissants, des habitués des lieux.

Rien n’est fait pour améliorer la situation .Trop exigu pour contenir le flux des voyageurs et des bus, l’endroit ressemble, dès l’aube, à une grande foire foraine. Et pour prendre place dans un engin roulant, il faut se bagarrer. Cette situation, qui perdure depuis des années et qui a, faut-il le rappeler, fait l’objet de doléances et de pétitions des citoyens de la région, n’offusque toujours pas les responsables concernés qui affichent, comme à l’accoutumée, un silence de marbre. Comment peut-il en être autrement, sachant que ces derniers se déplacent, individuellement, en véhicules de service climatisés de surcroît. « Les pauvres citoyens sont les seules victimes de l’anarchie qui s’est installée en maîtresse des lieux. Le manque de bus, devant desservir cette région, est l’autre casse-tête qu’il faudrait résoudre », dira, non sans une certaine amertume, un abonné de la ligne Bougaâ-Sétif, dégoûté par l’attitude des responsables.

L. Hammachi .El Watan


Derniers articles