Jeudi  01 Chaabane 1438  -  27 avril 2017
Accueil > Arnaque du faux médicament « Rahmat Rebbi » : Le ministre se lave les mains

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération, nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.


Voici le message que vous voulez signaler :

Depuis quand un grand pays de la médecine (de nombreux prix Nobel) comme la France apprend des novices Algériens. Il faut citer vos sources sinon c’est du bla bla rien de plus comme vous le faites habituellement avec de longs textes quasiment nuls dans le contenu. Vous parlez d’améliorer la performance de ce produit, ici c’est votre ignorance qui parle. Vous connaissez plus que moi le charlatan Belhamer et la propagande médiatique sur ce cuisinier. De nos jours nous avons un nouveau charlatan le Dr Zoubia avec son produit Rahmat Rebbi (Poudre de perlimpinpin, snake oïl) https://en.wikipedia.org/wiki/Snake_oil. L‘appellation Rahmat Rabbi est déjà mal appropriée et une escroquerie. Si maintenant chacun fait un cocktail de vitamines et crie c’est un médicament miracle il devient un escroc et un charlatan. Les universités algériennes sont nulles, il y’en a aucune chance aux chercheurs locaux de réussir dans tous les domaines. L’Algérie n’est pas un pays de sciences, il suffit de dire quel est le pourcentage du PIB alloué à la recherche et le développement (inexistant). C’est vraiment une honte que les toubibs et leurs professeurs ne dénoncent pas les charlatans touchant à la santé publique. C’est un pays de fous et l’état ne joue pas correctement son rôle. Où est le problème de demander une expertise internationale de ce produit dans des labos étrangers. Il faut revoir la procédure d’agrément de nouveaux produits et les exigences des pré-tests cliniques définies. Il faut que le mensonge( Festi) cesse, nous sommes ce que nous sommes. La dernière propagande médiatique, c’était l’envoi dans espace par une fusée indienne de trois gadgets munis de caméra fabriqués par les Anglais. Les premières images prises sont celles de la côte EST des états unis, on parlait de prouesse de la technologique algérienne de ASAL (NASA algérienne) ou lieu de dire simplement que nous sommes que des photographes. Désolé de (...)

Quelle est la nature du problème ?