Vendredi  26 Djoumada Thani 1438  -  24 mars 2017
Accueil > « Rahmat Rabi » et « El-Waâd Essadek » : L’Algérie aux portes du Moyen-Âge ?

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération, nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.


Voici le message que vous voulez signaler :

H-B : LA JALOUSIE, TOUJOURS LA JALOUSIE. LES ACOLYTES DE LA MAFIA DE L’IMPORT-IMPORT. VIVE RHB VIVE RHB VIVE RHB VIVE RHB VIVE RHB VIVE RHB. BEAUCOUP DE GENS, DONT UN DE MES NEVEUX ATTEINTS DU DIABETE TYPE 2, SE SENTENT BEAUCOUP MIEUX DEPUIS QU’ILS SONT PRIS CE REMEDE. SI AVAIT UNE MARQUE ETRANGERE, VOUS AURIEZ APPLAUDIS COMME DES MOUTONS, BANDES DE VENDUS, BANDES DE HARKIS. Diabète de type 1 : l’incroyable découverte d’un chercheur niçois Patrick Collombat, directeur de recherche à l’Inserm, identifie une molécule, utilisée comme complément alimentaire, capable de régénérer les cellules produisant de l’insuline chez les diabétiques. En utilisant la souris comme modèle, des chercheurs de l’Inserm sous la direction de Patrick Collombat (Institut de biologie Valrose à Nice) ont démontré que le GABA, un simple complément alimentaire (en vente libre dans de nombreux pays), peut induire la régénération des cellules produisant l’insuline. Rappelons que ces cellules sont manquantes chez les patients atteints de diabète de type 1, les contraignant à des injections quotidiennes d’insuline. "Nous avons aussi des résultats encourageants sur des tissus humains. Et un essai clinique est en cours d’établissement pour tester le GABA sur des patients diabétiques", annonce Patrick Collombat. L’épilogue de travaux qui avaient permis dans un premier temps au chercheur de montrer sur des modèles de souris génétiquement modifiées que l’organisme avait la capacité de régénérer les cellules productrices d’insuline (cellules bêta), en puisant dans un autre stock de cellules du pancréas, dites alpha. "Alors que l’on pouvait craindre d’épuiser rapidement le stock des cellules précurseurs, nous avons découvert que l’animal pouvait régénérer 4 fois ses cellules bêta productrices d’insuline. Soit tout au long de sa vie." Tout était à ce stade réuni pour envisager sans attendre, des études chez l’homme. Mais, pas question bien sûr de "manipuler" génétiquement des patients pour obtenir la production d’insuline. Le scientifique (...)

Quelle est la nature du problème ?