Accueil > Produits alimentaires : Hausse de la facture d’importation sur les 4 premiers mois 2017

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Aïssa : Le Matin d’Algérie - 31 Jui 2015 - 23:09 - Par Mohamed Benchicou - "Sous Liamine Zéroual, l’Algérie se débrouillait avec un pétrole à 9 dollars le baril et des recettes budgétaires totales de moins de 1000 milliards de dinars, selon l’article très documenté de TSA.". "Tout le contraire de l’Algérie qui a encouragé la consommation au détriment de l’investissement, les importations aux dépens de la production (elles sont passées de 9 milliards de dollars en 1999 à 57 milliards de dollars en 2013 !)…". "Cette façon de faire est la marque des régimes autocratiques qui utilisent l’argent public pour acheter la "paix sociale". Cela a fonctionné durant 15 ans. Aujourd’hui, personne ne joue plus : l’argent a été dilapidé, et c’était l’argent du présent et du futur. Du futur : les recettes de ces 15 dernières années ne se renouvelleront plus, le pétrole est en voie d’érosion, et l’Algérie devrait se tourner, selon des experts qualifiés, vers le FMI d’ici l’automne 2016. Nous serons alors redevenus pauvres. Pauvres et sans pétrole". M. B.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot