Accueil > Grève illimitée des enseignants à l’université Sétif 2

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Toufik : Salam, Oh !!!! vous me faites rire !!! Vous dites que les profs ne viennent JAMAIS et après vous vous insurgez qu’ils fassent grève. S’ils ne viennent jamais, alors ils sont en grève permanente et la question ne se pose pas. Vous êtes pire que les marseillais pour exagérer les choses et pire que les français en matière de grogne. J’ai étudié à l’université de Sétif deux ans et quasiment tous mes profs avaient leur doctorat d’universités étrangères (Cambridge ou Oxford, Paris-1Sorbonne, Allemagne). En Algérie, à la fac je n’avais même pas la mention et lorsque je suis parti en France étudier j’ai eu 5 diplômes d’université avec presque toutes des mentions. En Islam, quand tu fais un travail, tu dois être payé avant même que la sueur de ton front ne sèche. Telle est la règle. Maintenant, pour rédiger des articles il faut de la matière brut et malheureusement en Algerie, il n’y a quasiment rien (chiffres statistiques, accord pour accéder à des archives, des sites...etc.) Je me rappelle d’un grand docteur ingénieur algerien de Toulouse qui avait conçu les microprocesseur pour la fusée Ariane. Il ecrivait jusqu’à 3 ou 4 articles par an. Il est retourné en Algérie et il n’arrivait même pas à en écrire un seul. Une autre venait d’Angleterre et disait qu’ALLAH a mis la tête en haut pour la préserver. En Algérie, sa tête est devenu en bas de ses pieds. Tu ne pourras jamais travailler sérieusement si tu penses à la "batata" dans ta tête. Maintenant, et je le dis et redis ; il y a des profs "que Dieu leur pardonne". Ils viennent en France dans le cadre de leurs recherches et en fait ce qu’ils recherchent c’est le shopping à Barbès. C’est honteux. Fais ta recherche sérieusement et garde toi un WE pour le shopping. Autre chose, et j’en ai déjà parlé à des profs de Sétif. Soyez chers professeurs proche de vos étudiants !!!! aidez les vraiment. Je me rappelle qu’à sétif, pour voir un prof hors cours, c’était l’enfer !!! (ils se cachaient dans leurs salles de profs et lorsqu’ils sortaient, t’avais l’impression qu’ils te zappaient) En (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot