Accueil > Dix lycéennes évacuées aux centres de santé de Amoucha à cause d’une application mobile

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

bougaa : Décidément on a plus peur du ridicule, elles ont fumé ces filles. Le responsable n’est pas le téléphone portable mais le laxisme des parents qui fait que ces gamines inventent et s’inventent des trucs à dormir debout. C’est du domaine de la psychiatrie à ce niveau pour ces filles et ceux qui y croient. Le mobile est devenu un outil qui pousse au crime, mensonges, tromperies, adultères et autres comportements répréhensibles si l’on tient compte de notre religion, autant d’éléments désormais présents dans nos vies et jouer les saintes ni touches me conforte dans l’idée qu’une frange de notre jeunesse est bien mal partie. Dans ma ville, ces jeunes filles ou garçons passent une majeure partie de leur temps à échanger, draguer voir consommer avant le mariage. La famille ne joue plus son rôle protecteur et devient même complice des actes abjectes commis par les membres de leur entourage. J’ai honte et je me sens frustré devant de tels comportements, car la punition s’il elle a lieu, ne sera pas à la hauteur des faits commis et de la suspicion jetée sur celles ayant un comportement exemplaire.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot