Accueil > CHU de Sétif : Sans scanner et sans échographes

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Aïssa : ALGÉRIE PRESSE SERVICE : jeudi, 06 avril 2017 17:14 - (Dr Bettioui a souligné que la condamnation, dernièrement, d’un pharmacien dans la wilaya de Sétif à 7 ans de prison). Près de 30 pharmaciens au niveau national sous contrôle judiciaire pour des affaires liées aux psychotropes- " AIN TEMOUCHENT- Près de 30 pharmaciens au niveau national sont soumis au contrôle judiciaire pour des affaires liés aux psychotropes, a-t-on appris jeudi à Ain Témouchent du vice-président du Conseil national de l’ordre de pharmaciens (CNOP), Dr Noureddine Bettioui." "Lors d’une journée d’information sur la gestion des psychotropes au sein des officines, organisée par la section de wilaya du Syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO), Dr Bettioui a souligné que la condamnation, dernièrement, d’un pharmacien dans la wilaya de Sétif à 7 ans de prison, renseigne sur la lourde responsabilité qui incombe au pharmacien en tant qu’élément dans la distribution du médicament. Par la même occasion, il a insisté sur la vigilance que doit prendre tout pharmacien eu égard à la dangerosité de la gestion de ce dossier, ajoutant que la loi algérienne prévoit des sanctions rigoureuses allant de 5 et 15 ans de réclusion criminelle plus une amende de 500.000 à 1 million DA dans les affaires de psychotropes.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot