Accueil > Un jeune homme tué pour… un sachet de lait

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Hamoud : Cette déjà vieille pratique de vente concomitante de lait soutenu par l’Etat (dans les deux produits s’entend : lait cru et lait reconstitué) en violation des règles de la commercialité est imposée d’abord par la laiterie de Mezloug. Et les distributeurs et les détaillants ne font que la répercuter sur le consommateur. Il appartient à la Direction du commerce de faire respecter la loi par d’abord l’opérateur public : la laiterie Tell. De nombreux citoyens préfèrent acheter le sachet de lait reconstitué parce que moins cher (moitié prix que le sachet de lait cru). D’autres, comme moi, ne supportent pas le lait cru trop gras. Personnellement, je me rabats depuis plus de 2 ans sur le sachet de lait écrémé en poudre du type Lahda. L’ère de la vente concomitante au souk el fellah des années 70 et 80 ne semble pas révolue. Avec la crise économique, elle risque même de reprendre du poil de la bête. Allons nous devoir acheter un kg de patate avec 2 kg de fraise bourrée de pesticides ou de datte charonçonnée ? une baguette de pain avec de biscuits ou gâteaux à la crème périmés ? etc...

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot