Accueil > Sellal met fin à la rumeur : Pas de stade !

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Aïssa : Le Premier Ministre déclare partout que "tout va bien", y compris l’économie de l’Algérie ? Monsieur Sellal conseille même au femmes de battre leurs maris qui n’iraient pas voter : on voit son efficacité avec le taux de participation ! ! ! - - - - Extrait de l’article de Monsieur Boutebna N. (du 05/05/2017) : "Le taux de participation aux élections législatives 2017 dans la wilaya de Sétif est de 34,22 %, c’est ce que nous venons d’apprendre auprès de la cellule de la communication de la wilaya de Sétif. Ce taux est en baisse par rapport aux élections législatives de 2012 (46,67 %)." - - - - - Pour en revenir à la construction du Stade : les promesses datent de 4 ans déjà ! ! - - - - Extrait de l’article de Monsieur Boutebna.N ( du 06/05/2017° : " Ce projet fait l’objet de nombreuses fausses promesses. La dernière date de janvier 2015 où l’ex-Wali Mr Bouderbali avait prononcé devant les journalistes que les travaux débuteront avant mars 2015. L’ancien ministre des Sports avait également déclaré en promettant un lancement "certain" des travaux avant décembre 2013."- - - - - Alors malheureusement, force est de constater que le Wali, comme le Ministre des sports doivent choisir : ou bien ils reconnaissent qu’ils sont totalement incompétents pour réaliser leurs prévisions budgétaires ( entre autres face au prix du brent/pétrole), ou bien ils doivent reconnaître qu’ils trompent les sétifiens et leur racontent des histoires, pour ne pas dire des "mensonges"..... Ces " responsables "(???) politiques, nous prennent nous les sétifiens pour des "idiots", et montrent aussi le " non-respect", qu’ils ont à notre égard, et même nous montrent leur mépris. ! ! ! ! ! ......Mais qu’ils méfient du jour où tous les algériens iront leur crier "DÉGAGE", en leur jetant une chaussure sur la tête , ce sera fini de leurs privilèges, avec l’argent qu’ils volent à nous le Peuple algérien.Et nous sommes mal partis les algériens , avec ce genre de "responsables" (?????), tant au niveau régional, qu’au niveau national, (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot