Accueil > 13e édition du Festival arabe de Djemila jeudi à Sétif

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

Aïssa : " Besoins en matière de protection et de gestion - La protection du site relève des lois nationales No. 90-30 (1990) et No. 98-04 (1998), relatives à la protection du patrimoine culturel algérien. La gestion du site est confiée à l’Office de gestion et d’exploitation des biens culturels (OGEBC) dont la mission de gestion courante est dévolue au gestionnaire du site. L’OGEBC est chargé, outre les missions de service public, de protection, d’entretien et de valorisation, de mettre en œuvre le plan de protection et de mise en valeur du site (PPMVSA), en coordination avec la Direction de la culture de la Wilaya de Sétif, dotée d’un service chargé de la conservation et de la mise en valeur du patrimoine culturel. Les mesures de protection prévues pour préserver les valeurs du bien concernent principalement la construction d’une clôture périphérique du site, la restauration des mosaïques endommagées et la rénovation du musée de site (achevée). On compte également sur l’application de la règlementation en place et sur une activité de suivi régulier sur le site ". Bien que la vétusté cause de plus en plus de dégâts au niveau des structures archéologiques fragiles (murettes), les valeurs sont dans l’ensemble bien conservées. Les besoins de financement et d’assistance internationale sont encore très importants pour la mise en œuvre du plan de gestion et de mise en valeur qui est révisé annuellement. Chaque année, 30.000 visiteurs et quelques 15.000 étudiants fréquentent le site.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot