Accueil > 1958, un été sanglant à El-Maouane

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

sadman : @ nosy-bé En effet, après plus d’un demi siècle de l’indépendance, de notre pays, il est amer de constater que le chemin entamé est loin d’être, celui d’une Algérie : "Souveraine, démocratique et sociale dans le cadre des principes islamiques et qui respecte toutes les libertés fondamentales sans distinction de races et de confessions." Comme fut proclamé un certain 1er Novembre 1954, par des algériens et des algérienne(ne)s, courageux et courageuses, honnêtes et sincères. La question qui se pose, pourquoi après tout ce temps, il n’y a pas eu des algérien(ne)s, pour redresser la barre et revenir sur le droit chemin, tel que tracé par les martyrs, combattants pour la liberté ? That is the question… Gloire aux martyrs.

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot