Accueil > Souffrance et contrainte d’un enfant du divorce…

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

bougaa : Que dire des malheurs que rencontrent les victimes et plus particulièrement les enfants de couples divorcés ? Honte aux parents quant ces derniers pensent négocier financièrement cette rupture, honte à ceux et celles faisant usage de mariages gris en prenant en otage l’enfant né d’une union non désirée ? Dans ma ville bougâa, on ne les compte plus ces derniers cas, ces filles et garçons sans aucun respect pour leurs semblables mais surtout qui ont un profond mépris pour l’Islam en violant toutes les règles religieuses ainsi que celles de la morale. Leur famille, frères et soeurs, tantes et oncles, sont tout autant coupables car complices de ces arnaques. Ces filles et garçons ne devraient aucunement procréer car à l’évidence leur union est vouée à l’échec et l’enfant s’il devait être, sera la victime à coup sûr de cette union non désirée. A bougâa, ma ville, les familles sans honneur se bousculent aux portes des tribunaux pour y recevoir la peine qu’ils méritent mais ils ignorent celle de leur créateur qui sera bien pire. D’où ma question sur ces enfants victimes de la terreur de ces prétendus reproducteurs à qui le mot de parents ne devraient jamais non jamais être associé. Honte à vous, honte à vous, sous-hommes et à celles qui vendent leur corps et leur dignité pour un visa, pour de l’argent, Allah swt saura les rétribuer dans l’au-delà. L’enfant est une personne et non un jouet, à ceux qui ne les respectent pas en tant que tels, ce devrait être la double peine. Cherchez autour de vous et vous les trouverez ces êtres vivants, dealers de vie, manipulateurs, menteurs jouant avec la vie d’anges bénis par Allah et punissez les comme ils le (...)

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot