Accueil > Une députée s’en prend à Ain El Fouara

Signaler au modérateur

Certains commentaires publiés pourront parfois échapper à la modération. Nous vous prions de nous signaler à travers ce formulaire un commentaire qui vous semble génant.

Voici le message que vous voulez signaler :

nosy-bé : Madame ,Le peuple ,chez nous ,n’élit pas : il fait semblant d’élire,semblant de travailler ,semblant... .La dernière fois qu’il a voté pour exprimer ses sentiments d’électeur ,c’était en juillet 1962,pour faire que l’Algérie ne soit plus française ,sans pouvoir dire,à ce stade, ce qu’elle serait plus tard .La constitution du nouvel Etat a été dictée peu de temps après dans une salle de cinéma .Un président et un gouvernement ont été désignés dans le groupe des vainqueurs du premier conflit algéro-algérien. Le président fût d’abord acclamé,puis élu sur la base du candidat unique ,du parti unique . Voyez-vous ,il ne reste pas grand chose au peuple pour choisir .Depuis ,on convoque assez régulièrement ce dit-peuple pour donner mandat à celui ou ceux que le pouvoir désigne , à tous les échelons ,de la mairie jusqu’à la présidence . Les "élus" sont choisis parmi les camarades capables de dire "oui" à la continuité du message de 1962,même si des adaptations sont apportées ici ou là pour prendre en charge l’évolution du système .Les institutions sont construites sur ce principe . Madame la députée ,élue sur une liste d’islamistes fabriqués par le pouvoir ,ne déroge pas. Elle va faire du bruit ,et attendre ce que va décider le pouvoir .Les islamistes,où qu’ils soient , n’aiment pas les statues ,les vestiges d’Histoire ,les civilisations d’autrui ,le droit d’avoir des droits .Peut-être que cette dame rêve d’un statut genre "mollah Omar" pour ce qu’il fit des "bouddhas de Bamiyan".

Quelle est la nature du problème ?

Merci d'indiquer ci-après que vous n'êtes pas un robot